Achat et entretien des couteaux de cuisine

b_1101_messerblock

La plupart des ménages disposent d’un grand nombre de couteaux: pour éplucher, découper, hacher plus ou moins menu, etc. Pour les couteaux les plus importants, il vaut la peine d’acheter une excellente qualité et d’entretenir ces outils avec soin.

Rangement et entretien

Ne jetez pas vos couteaux dans un tiroir de la cuisine, mais plantez-les soigneusement dans un présentoir en bois ou dans un bloc. Les barres aimantées posent des problèmes car, bien souvent, on lance le couteau contre la barre, ce qui abîme la lame.

Après avoir utilisé vos couteaux, lavez-les avec une eau légèrement savonneuse et séchez-les. Lorsqu’il s’agit de couteaux en acier ou de couteaux damas, il faut en outre huiler le tranchant avec un peu d’huile d’olives. Attention! Les couteaux N’ONT RIEN A FAIRE dans la machine à laver la vaisselle! Pour ce qui est de la planche à découper, Daniel Gentile recommande de les choisir en bois ou en matière synthétique.

L’aiguisage régulier est indispensable

Tôt ou tard, tout couteau s’émousse, même le meilleur. Vous devez donc, vous aussi, aiguiser vos couteaux à intervalles réguliers: vous pouvez confier cette tâche à un professionnel ou le faire vous-même avec diverses pierres à aiguiser. Pour simplement affiler la lame avant de cuisiner, il faut un grain de 2000 à 4000, pour un aiguisage normal, le grain devra être de 800 à 1000, et pour des couteaux très émoussés, voire ébréchés, de 200 à 280. Le saviez-vous? L’aiguisage s’apprend. C’est pourquoi il existe des cours – chez Ferrum D aussi. On trouve aussi des indications dans Internet.

Une bonne qualité est un investissement

De nombreux professionnels ne jurent que par les couteaux japonais ou plus exactement les couteaux en acier au carbone. Les couteaux japonais ne sont affûtés que d’un côté à la différence des couteaux européens en acier qui le sont des deux côtés. Les uns comme les autres sont tranchants comme des rasoirs. Veillez à ce que les couteaux tiennent bien dans la main et aussi à ce que le manche ne soit pas trop lourd par rapport à la lame. Pour faire réaliser des séries et si l’on a des souhaits particuliers (longueur de la lame, inclinaison du manche, couteaux pour gauchers), on peut aussi s’adresser à un coutelier.

Par ailleurs, il existe aussi une règle qui n’a rien perdu de son actualité: plus ce que vous voulez couper est dur (de la viande congelée, par exemple) et plus la lame devra être résistante pour pouvoir rester aiguisée. Vérifiez votre technique de coupe. N’«écrasez» pas le couteau contre ce que vous voulez couper mais tranchez «en faisant glisser la lame d’un geste ample» sur toute sa longueur.

b_1101_messerblock

Voici comment ranger les couteaux en mettant de la couleur et de la gaîté dans la cuisine et en les transformant en éléments décoratifs qui seront autant de points de mire (photo: Matalan).