Elégance italienne

b_1008_sofamolteni

L’origine même du mot «design» qui est un anglicisme nous restuant un mot français emprunté par la langue anglaise provient de l’italien «disegno» et rappelle l’influence historique et la longue tradition de l’inventivité italienne.

Concevoir, c’est créer de grandes choses

Le peintre florentin, et aussi architecte et historien de l’art, Giorgio Vasari (1511 – 1574), classait la peinture, la sculpture et l’architecture dans la catégorie des «arti del disegno» c’est-à-dire des «arts nés d’une conception», désignant par ce terme la conception initiale d’un tableau et donc le projet qui aboutit à la toile.

Il affirmait dans ses écrits que tous ceux qui maîtrisent l’art majeur de la conception disposent d’un pouvoir incomparable et sont capables de créer, à l’aide d’une simple plume et d’un parchemin, des choses qui sont plus grandes que toutes les tours du monde.

Des pièces uniques aux formes simples

Giorgio Vasari avait même franchi une étape supplémentaire et comparait l’inspiration de l’artiste en plein travail de conception avec celle d’un poète. Cette comparaison est d’autant plus évidente qu’à l’époque de Vasari, les artistes et les artisans fabriquaient leurs oeuvres de leurs propres mains et qu’il s’agissait d’oeuvres uniques ou réalisées en un très petit nombre d’exemplaires.

Le design a été longtemps assimilé à une simplification des formes et donc à une plus grande facilité d’utilisation, une qualité assez élevée et à un prix plus juste.

Les maîtres du design industriel

Avec la révolution industrielle de la fin du XVIIIe et du XIXe siècles, la mécanisation du travail manuel, avec la production de masse d’articles fabriqués avec des machines, a sonné le glas des oeuvres uniques réalisées à la main. C’est ainsi que jusqu’en 1945, la conception de produits industriels ne s’appelait pas encore «design» dans les pays d’expression germanique mais «Produktgestaltung» (structuration des produits) ou «industrielle Formgebung».

Aujourd’hui, le terme de design désigne avant tout l’esthétique industrielle et donc le travail de conception en vue d’une production en série d’objets utilitaires. Et les Italiens sont des maîtres incontestés dans ce domaine!

De Gaetana Aulenti (architecture) à Achille Castiglioni et Vico Magistretti (design industriel): de nombreux stylistes italiens ont contribué à faire de l’Italie le point de rencontre international des générations novatrices entre 1950 et 1960. Dans l’univers de l’architecture, des noms tels que Ettore Sottsass, le Studio Archea, Paolo Deganello ou Alessandro Mendini sont les représentants d’un language des formes limpide et fascinant.

Une imagination rigoureuse

Le style italien se caractérise par un mélange d’imagination débordante et de rigueur au niveau de la structure. On le doit dans une large mesure aux excellents instituts de formation qui se présentent sous la forme d’écoles d’avant-garde pour la conception des formes, de facultés appartenant à des universités, d’expositions et autres vecteurs de communication.

Le panorama qu’offre actuellement l’univers du design italien est par conséquent si varié et si dynamique, il dispose d’un souple réseau de production et de distribution et comprend une multitude d’entreprises qui ont encouragé de nombreux jeunes talents et les ont aidés à parvenir au succès.

Découvrez aux pages suivantes des exemples de l’Italianità en matière de design d’intérieur d’une beauté fascinante.

b_1008_sofamolteni

Le plaisir sans égal grâce au canapé «Freestyle» de Molteni.Beaucoup de place pour se réunir autour de la «Big Table» de Bonaldo.Place aux rêves dans le lit «Float» de Seven Salotti.Un spectacle inoubliable grâce à la suspension «Magdalena» de Terziani.