Insectes utiles au jardin et sur le balcon

b_1207_insektenhotel

La nature n’est pas la seule à s’être profondément modifiée. Dans nos jardins trop bien soignés, de nombreux insectes utiles ne trouvent plus où s’abriter, surtout en hiver. Pour compenser, il existe dorénavant des refuges pour insectes que l’on suspend tout simplement et qui, en outre, sont esthétiques.

Une jolie maison pour les insectes utiles

C’est la forme du refuge qui a fait naître le terme d’«hôtel pour insectes». La construction se caractérise par la création de plusieurs niveaux et par un toit très pentu. Les jardiniers proches de la nature et les naturalistes connaissent cette maisonnette depuis longtemps et le modèle a été propagé par les associations de protection de la nature européennes qui voient en lui une mesure de sauvegarde des insectes que tout le monde, pratiquement, peut appliquer sans problème.

Des insectes utiles remplacent la chimie

Coccinelles, chrysopes vertes ou sphécides: leurs larves se nourrissent de pucerons, de thrips, de cochenilles ainsi que d’autres petits insectes.

b_1207_insektenhotel

Avec un hôtel pour insectes, vous attirerez des insectes utiles dans votre jardin ou sur votre balcon et vous pourrez ainsi renoncer sans aucun regret à la chimie (photo: epr/Neudorff).

Si l’on songe qu’une seule coccinelle dépose environ 400 oeufs qui deviendront des larves sur la face inférieure des feuilles des plantes et que chacune d’elles dévore environ 400 pucerons, les chiffres sont astronomiques. Et dans le cas de la chrysope verte, ils sont même encore plus élevés.

Qui habite dans l’hôtel pour insectes?

Ces hôtels attirent des hôtes qui sont utiles pour les plantes et les fleurs et leur offrent des «chambres» différentes, en fonction de leurs besoins. C’est ainsi que les coccinelles, les chrysopes vertes et les perce-oreilles se rassembleront dans les matériaux naturels empilés sans ordre au rez-de-chaussée et dans la mansarde sous le toit. Au premier étage, des matériaux sont proposés à droite et à gauche aux petites abeilles sauvages et aux sphéciformes pour construire leurs nids tandis que les quartiers d’hiver proposés aux papillons se trouvent au milieu. Le second étage est consacré aux baguettes percées qui servent de nids aux plus grandes abeilles sauvages.

Utile, sans danger et instructif

Ces insectes utiles ne présentent aucun danger, pas même les abeilles sauvages et les sphégiens. Ces derniers sont totalement inoffensifs et ont plus tendance à prendre la fuite qu’à piquer. Quant aux abeilles sauvages, elles ont un aiguillon mais il est si faible qu’il ne peut pas traverser l’épiderme humain. Par contre, ces insectes utiles nous aident à nous débarrasser des insectes nuisibles, ils pollinisent les plantes du jardin et contribuent à la biodiversité dans notre environnement. De plus, et c’est là un avantage qui est loin d’être négligeable, ils nous offrent la possibilité d’expliquer aux enfants de manière imagée les phénomènes complexes de la nature.

Vous trouverez de plus amples détails sur l’hôtel pour insectes et les insectes utiles aux pages suivantes ou sous www.neudorff.de.