Bien chauffer: quelle température dans quelles pièces?

Quelque 70 pour cent de la consommation énergétique d’une habitation sont dus au chauffage. Mais comment bien chauffer? Quelles astuces pour faire des économies de chauffage?

A partir de quelle température extérieure devrait-on chauffer?

Quand les températures baissent, les besoins en chaleur augmentent. Mais à partir de quand faut-il allumer le chauffage? Cela dépend entre autres de l’année de construction du bâtiment. Une vieille maison aux fenêtres anciennes et à la mauvaise isolation thermique perd beaucoup d’énergie par le mur extérieur. Un bâtiment moderne bien isolé conserve l’énergie à l’intérieur, et on peut se permettre de ne pas se chauffer pendant une plus longue période.

Il faut donc tenir compte principalement de deux points pour chauffer un bâtiment: quel est l’état énergétique du bâtiment et quelles températures intérieures sont souhaitées?

ANNÉE DE CONSTRUCTION / TYPE DE BÂTIMENT CHAUFFER À PARTIR DE QUELLE TEMPÉRATURE EXTÉRIEURE
Avant 1977 15 à 17 degrés Celsius
1977 – 1995 14 à 16 degrés Celsius
Après 1995

(construction d’après WSchV ou EnEV)

12 à 15 degrés Celsius
Maison basse consommation 11 à 14 degrés Celsius
Maison passive 9 à 11 degrés Celsius

Quelle température dans quelle pièce?

Toutes les pièces ne nécessitent pas la même température. La température idéale dans les pièces où l’on passe beaucoup de temps comme la cuisine ou le salon est de 20 degrés environ. Dans les couloirs, la chambre et les autres pièces pas ou peu utilisées en journée, 18 degrés suffisent. En revanche, il peut faire 22 degrés dans la salle de bains.

Faire des économies en chauffant moins

Maintenir tout son logement à température en hiver oblige à dépenser des sommes astronomiques en été. Il est possible de réaliser des économies d’énergie et de chauffage appréciables en prenant quelques mesures simples. En effet, chaque degré de trop équivaut à 6% d’énergie de chauffage consommés inutilement.

Les erreurs à éviter:

  1. Bien aérer est indispensable pour bien chauffer. Les fenêtres basculées en permanence sont une erreur courante. Cette aération continue gaspille inutilement de la chaleur tout en favorisant le refroidissement des murs et la formation de moisissures. Il est donc préférable d’ouvrir la fenêtre en grand et de bien aérer quelques minutes.
  2. Couper le chauffage le matin en quittant la maison et le rallumer à fond le soir: mauvaise idée. Le réchauffage d’une pièce refroidie coûte énormément d’énergie. Il vaut mieux garder la température des pièces constante.
  3. Poser des meubles juste devant un radiateur est également une erreur couramment commise. Cela empêche en effet le radiateur de «respirer». Cela signifie que la chaleur ne peut pas bien se répartir dans la pièce et qu’elle se perd.
  4. En journée, on n’a pas nécessairement besoin des rideaux et des volets. Il est d’autant plus essentiel de les fermer la nuit, sans quoi on perd inutilement de l’énergie.

Chauffage au sol vs radiateurs

Les radiateurs traditionnels dispensent une chaleur de convection et les chauffages au sol une chaleur rayonnante. Mais quelle est la différence entre les deux?

La chaleur de convection fait chauffer et monter l’air contenu dans les radiateurs. La chaleur rayonnante diffuse la chaleur directement vers les objets ou les personnes alentour.

Quel chauffage est-il le meilleur?

L’avantage de la chaleur de convection est que la chaleur est disponible et se disperse rapidement dans la pièce. L’inconvénient est l’apparition de différentes zones de températures dans la pièce. L’air chaud monte et l’air froid descend.

L’avantage de la chaleur rayonnante est que l’air ambiant est réchauffé et réparti doucement. L’humidité reste constante et il n’y a pratiquement pas de tourbillons dans l’air. En outre, la température ambiante est ressentie comme supérieure à ce qu’elle est réellement puisque la chaleur est transférée directement au corps. Là aussi, il y a un inconvénient: la chaleur rayonnante est certes perçue comme plus agréable que la chaleur de convection, mais elle met plus de temps à être disponible.

La période de chauffage

La loi ne stipule pas quelle température doit avoir un logement. Le locataire est néanmoins en droit d’habiter un bien immobilier chauffé de manière adéquate. En Suisse, la période de chauffage dure habituellement de la mi-septembre à la mi-mai. Cependant, le propriétaire est tenu de chauffer dès que les températures extérieures chutent en dessous de 14 degrés.