Le rêve d’être propriétaire de son propre logement: économisez dès un âge très précoce

À l’âge de 30 ou 35 ans, les millionnaires ne sont pas légion. Et on n’est pas né comme grand investisseur non plus. Avec un peu de persévérance et une planification intelligente, les objectifs de vos économies peuvent pourtant être atteints. Même une jolie maison sera à portée de main un jour!

Le rêve d’être propriétaire de son propre logement: pour la jeune génération X ou la génération Z (née après 1995), d’autres choses comptent dans la vie. Il est important de se consacrer à l’éducation et à la formation, et certains rêvent d’un séjour à l’étranger. Les uns veulent progresser dans leur carrière tout en menant une vie flexible, les autres se marient tôt et fondent une famille.

Quand il s’agit du logement, les rêves des générations se ressemblent. Une majorité ne veut pas être locataire pendant toute une vie, mais un jour devenir propriétaire d’une maison ou d’un appartement.

 

Conseils pour la vie en matière d’argent et d’épargne

Sur le chemin d’une «maison de rêve», trois principes vous aideront:

  • Établissez votre budget sur mesure. Une fois entré dans le monde du travail, il vaut la peine d’analyser et de planifier plus en détail vos revenus et vos coûts. Quelles économies pouvez-vous investir mensuellement ou annuellement? Résistez aux tentations du monde de la consommation. Renseignez-vous sur les loyers dispendieux ou sur les vacances à cinq étoiles. Essayez plutôt d’épargner à long terme.
  • Que les l’objectif de vos économies? Élaborez des plans concrets! Quel est le montant dont vous aurez besoin? Dans certaines régions, comme l’aggomération de Zurich ou le lac Léman, les prix d’achat sont élevés. Dans ce cas, il vous faudra un ordre de grandeur de 150’000 ou 200’000 francs de fonds propres (généralement 20 pour cent du prix d’achat). Là où les prix d’achat sont plus bas, vous pouvez atteindre votre objectif avec moins d’argent.
  • Impliquez la famille, les amis et les proches! Même avec un bon revenu, par exemple, une période de cinq ou six ans est trop courte pour y arriver. Dans la pratique, un don ou un héritage anticipé est un apport financier bienvenu. Cependant, l’argent de vos parents, celui de votre cher oncle ou tante pourra être entièrement comptabilisé comme fonds propres que sous certaines conditions (prêt non remboursable, non productif d’intérêts, illimité). Demandez conseil à votre banque.

Conseil financier pour la vie 1: la discipline porte ses fruits pour atteindre l’objectif de vos économies.

 

Économiser – oui, mais commemnt?

«En général, les versements dans le pilier 3a sont un instrument d’épargne populaire», déclare Florian Schubiger de Vermögenspartner à Zurich. L’avantage: les versements annuels sont entièrement déductibles du revenu imposable (économie d’impôts). En règle générale, vous obtiendrez aussi des rendements plus élevés qu’avec un compte d’épargne. Les actifs du pilier 3a peuvent également être investis en titres, en fonction de la banque et du prestataire (surtout si l’horizon de placement est plus long). La loi vous permet de toucher l’argent du pilier 3a qui vous est liée pour l’accession à la propriété du logement (avant la retraite, bien sûr).

Si vous construisez basé sur le pilier 3a, le rêve d’être propriétaire de votre propre logement doit être au centre de vos préoccupations. Les éternels étudiants ou les voyages autour du monde sont prohibés!

Les efforts d’épargne par le biais de la caisse de pension sont moins adaptés à la jeune génération (génération Z et génération Y). Il est également possible de retirer à l’avance l’argent du fonds de pension versé pour son propre logement. Mais les fonds sont affectés à plus long terme. De plus, les prestations futures du système de retraite ne sont plus aussi bien assurées qu’auparavant. Les contributions volontaires au fonds de pension sont plus appropriées à partir de 55 ans, mais pas pour les jeunes.

 

Épargner avec des actions – mais à long terme

Quiconque veut vraiment épargner de façon ambitieuse devrait élaborer un plan d’épargne en actions. Selon les statistiques de Pictet, les actions suisses avec un rendement ou une performance de 8 à 10% par an promettent de loin les meilleurs résultats. Mais attention: comme les cours boursiers fluctuent fortement, vous devriez avoir un horizon de placement d’au moins dix ans.

Toutefois, certains experts en placement ne sont pas certains que les actions suisses offriront des rendements aussi élevés dans les années à venir.

Daniel Mewes, responsable Investment Solutions et membre de la direction générale de PostFinance, recommande une très large diversification en actions. «Nous considérons qu’une part d’environ 35 à 45% des actions suisses est tout à fait acceptable. Pour le reste, vous devriez vous tourner vers les marchés des actions internationaux», recommande Mewes de PostFinance.

Selon l’expert Schubiger, c’est la planification qui compte pour les actions: «Il est important de définir une stratégie et un plan au début, puis il faut investir régulièrement dans des actions.» Quand il s’agit des actions individuelles sur le marché boursier, cependant, beaucoup de gens sont rapidement à la fin de leur latin. Doit-on acheter actions de certaines multinationales comme Novartis, Roche ou Nestlé? Ou préférer Swisscom, Logitech ou des petites sociétés anonymes?

Conseil financier pour la vie 2: planifiez bien et commencez tôt! (Image: Pixabay)

 

 

Le rêve d’être propriétaire de son propre logement: la patience paie

Aujourd’hui, il existe de nombreuses alternatives à l’achat d’actions. Il est préférable de demander à votre banque ou à votre partenaire d’investissement un plan d’épargne basé sur des produits indiciels (ETF). Chez Postfinance, un plan d’épargne est déjà possible à partir d’un montant de 20 CHF. Vous versez un montant déterminé une fois par mois ou par an sur le compte de votre plan d’épargne. Selon le solde du compte ou le plan d’épargne, la somme est investie sur une base continue. L’important, c’est la cohérence. Sur le chemin de votre «maison de rêve», vous devez persévérer année après année. Vous devez donc constamment poursuivre vos objectifs à la bourse – dans des périodes de hausse et de baisse. Investissez même lorsque le marché boursier semble pas du tout attrayant et, bien sûr, profitez de prix d’achat plus bas pour les actions.

D’autres occasions de placement promettant des taux d’intérêt intéressants sont rares de nos jours. Les taux d’intérêt sur les obligations sont maintenant si bas que les commissions et les frais bancaires les «absorbent» pratiquement. Il n’est donc pas si facile de placer de l’argent que vous ne voulez pas ou ne pouvez pas investir dans des actions pour des raisons de risque. Attention: si vous maintenez trois ou quatre ans de l’argent liquide dans votre compte, vous perdrez même de l’argent. Cela se produit lorsque le taux d’inflation est supérieur au taux d’intérêt.

Jusqu’à un certain âge, certaines banques ou sociétés d’investissement proposent un compte d’épargne jeunesse à des taux d’intérêt préférentiels. Si vous cherchez, vous trouverez aussi d’autres alternatives. Cela comprend, par exemple, les comptes de dépôt des coopératives. Mais presque partout, vous ne pouvez pas vous attendre à beaucoup plus qu’un mini-intérêt aujourd’hui.

 

 

Comparez les offres pour l’épargne

Quand les jeunes ont le «rêve d’être propriétaire de son propre logement», ils commencent généralement avec des petites sommes. Quiconque est jeune, n’est pas millionnaire de naissance ou n’a pas gagné le gros lot ne sera pas accueilli à bras ouverts dans certaines banques. Alors informez-vous. Grâce à Internet et aux services de comparaison, les taux d’intérêt, les comptes du pilier 3a, les frais bancaires, etc. sont aujourd’hui beaucoup plus transparents. Vu sur plusieurs années notamment, les frais excessivement élevés constituent un obstacle important. Si une banque ou un gérant de fonds vous déduit 1 ou 1,5 % de frais chaque année, c’est tout simplement trop cher.

Génération Y (1981-1995) et Génération Z (née après 1995): le désir de stabilité dans la vie et à long terme, de ses propres quatre murs est fermement ancré.