Les lois non écrites d’une colocation

Enfin – vous avez quitté l’hôtel Maman et vous avez pu vous procurer une grande chambre en colocation dans un quartier branché! Mais à quoi devez-vous maintenant faire attention dans la nouvelle vie quotidienne inconnue de la coloc?

Une colocation est quelque chose de génial: vous avez toujours quelqu’un à qui parler, vous pouvez faire vos premières tentatives comme cuisinier ensemble et trouver des amis pour la vie. Pour que la vie en commun soit harmonieuse et que vous ne mettiez pas les pieds dans tous les plats possibles, vous devriez absolument intérioriser ces lois non écrites de la coloc!

Bild von pixabay

Un mal nécessaire: le plan de nettoyage

Afin que le logement ne ressemble pas rapidement à une porcherie, chaque colocation doit établir un plan de nettoyage. Ce qui fait partie du plan de nettoyage: les tâches quotidiennes et hebdomadaires – comme faire la vaisselle, passer l’aspirateur, nettoyer la salle de bain et les toilettes, sortir les sacs poubelle, etc. Et si votre colocataire a une fois de plus oublié de mettre en marche le lave-vaisselle avec toutes les assiettes pleines de restes de nourriture séchée, vous pouvez lui tirer les oreilles et lui rappeler gentiment de consulter le plan de nettoyage.

La pomme de discorde: le frigo

Il y a des colocations où tout le monde va faire les courses et contribue ainsi à un réfrigérateur plein. Dans d’autres colocations par contre, chacun achète pour lui et se voit attribuer un compartiment personnel dans le réfrigérateur où il peut conserver ses boissons énergisantes, ses yaourts ou ses galettes de tofu. Ici règne une loi: ne mangez jamais la nourriture de vos colocataires! Si votre colocataire a envie de sa barre protéinée au milieu de la nuit et que celle-ci a disparu, il risque de devenir un incroyable Hulk. Un autre no-go: quand les légumes portent de la fourrure! Il est alors urgemment conseillé de nettoyer votre compartiment ou, encore mieux, tout le réfrigérateur pour éviter la contamination.

Vivre et laisser vivre

Comme c’est merveilleux de vivre sous un toit avec des personnages différents! Des discussions animées au plus profond de la nuit élargissent l’horizon et peuvent réserver l’une ou l’autre révélation. Et même si vous n’êtes pas toujours du même avis, vous devriez quand-même vous traiter mutuellement avec respect. Laissez donc de la place sur le gril aux saucisses végétaliennes de votre colocataire et tolérez la musique de votre colocatrice punk!

Parlons d’argent

Les meilleures amitiés ont déjà été brisées à cause de querelles d’argent et des membres d’une famille se sont fait la guerre pour la même raison. C’est pourquoi les dettes dans la colocation ne sont PAS des dettes d’honneur! Acquittez-vous de votre part du loyer et des charges à temps et planifiez ces dépenses dans votre budget.

Bild von pixabay

My home is my castle – on frappe à la porte avant d’entrer

Vous souvenez-vous de l’époque où vous étiez adolescent et où vos parents ont fait irruption dans votre chambre sans frapper? Comme vous étiez fâché à l’époque, avez eu honte devant votre petite amie! Après tout, votre chambre est un lieu de retraite, où l’intimité doit être protégée à tout prix. Dans beaucoup des colocations, une porte fermée signifie: «Je veux avoir ma paix», tandis qu’une porte ouverte signifie: «J’ai du temps pour toi!»

Nous devons parler

Pour la Xème fois, le lait manque dans le frigo, la douche est pleine de poils et les basses de votre colocataire font trembler votre lit la nuit? Trouvez la conversation clarifiante. Il s’agit ici d’une discussion en face à face et non d’un message dans le clavardage Whatsapp de la coloc! Une bonne communication à l’ancienne peut permettre de parler des problèmes et de clarifier les malentendus. Et même si vous vous disputez: après la pluie, le beau temps – et parfois c’est une bonne chose quand la tension peut se décharger.

Participez à la vie de la coloc

Il faut comprendre dans quoi vous vous êtes embarqué: vous vivez dans un appartement en colocation! Cela signifie aussi que vous devez participer à la vie communautaire et ne pas vous enfermer dans votre chambre. Profitez de la vie avec vos colocataires et croquez cette forme de vie commune enrichissante à pleines dents, car elle renforce la cohésion. Discutez de Dieu et refaites le monde, fêtez comme il se doit, organisez des soirées de jeux de société amusantes et cuisinez fréquemment ensemble des plats délicieux. Bref: profitez de ces moments extraordinaires que vous n’oublierez plus jamais!