Les meilleures alternatives au sapin de Noël

Oh, sapin de Noël adoré: la plupart l’adorent et ne sont pas réticents à l’idée de couper un sapin qui deviendra le centre d’attention pour seulement deux semaines. Alors, quelles sont les alternatives écologiques?

Le sapin de Noël est devenu une prise de position: Pour certains, il fait partie des ressources naturelles à notre disposition, qu’ils décoreront à leur guise d’étoiles en paille et de cœurs en pain d’épices. Pour d’autres, rien n’est trop «bling bling», à commencer par les guirlandes interminables pour orner le sapin. Mais on a l’embarras du choix bien avant le choix de la décoration: à l’achat.

Oh, mon pauvre sapin de Noël

Epicéa, sapin Nordmann voire en plastique? Mais surtout, du point de vue écologique, qu’en est-il de cette tradition du sapin de Noël à l’époque de la fonte de nos précieuses calottes polaires?

Rien n’est plus triste que tous ces sapins de Noël desséchés et décharnés qui attendent sur les trottoirs qu’on vienne les débarrasser. Quel dommage d’ailleurs, qu’un arbre doive perdre la vie pour seulement deux ou trois regards extatiques la veille de Noël.

Mais le drame écologique commence bien plus tôt. En effet, de nombreux sapins de Noël sont issus de monocultures. Sans parler des engrais et des pesticides utilisés à tout bout de champ, les sapins sont totalement sans intérêt pour les insectes et les oiseaux et constituent une charge pour le sol. «Mon beau sapin!», pourrait-on se lamenter. Alors, existe-t-il des alternatives?

L’arbre de Noël en plastique, le moins convaincant

La bonne nouvelle: bien évidemment! La toile regorge d’idées proposées par des internautes du monde entier qui tentent de trouver de nouvelles solutions. Pour autant, l’arbre de Noël en plastique est l’alternative la moins surprenante et n’a d’ailleurs rien de très novateur. Et rien ne garantit évidemment qu’il ressemble à un véritable sapin. Mais le gros bémol est le suivant: un sapin en plastique n’est pas forcément plus écologique qu’un vrai, puisqu’il doit également être produit.

Les arbres de Noël artificiels sont généralement fabriqués à partir de matières premières fossiles qui génèrent du CO2 lors de leur production. En outre, ils peuvent contenir des substances , comme le PVC et le PE, qui peuvent poser problème lors de l’élimination des déchets, voire des substances nocives à l’instar de plastifiants. Aujourd’hui, la production a principalement lieu en Extrême-Orient, où les normes environnementales sont encore minimales. Sans compter le transport final vers l’Europe, qui génère lui aussi à des émissions.

Mais pour ceux qui ont tout de même jeté leur dévolu sur un sapin de Noël en plastique, il faudrait qu’ils s’en servent au minimum six ans. Sinon, son impact du point vue écologique sera plus néfaste que la coupe d’un arbre. D’autres estimations penchent d’ailleurs même vers une durée d’utilisation minimum nettement plus longue.

Des alternatives écologiques à l’arbre de Noël

Pour ceux qui prennent cela au sérieux et qui ne voient pas le remplacement du sapin de Noël comme un coup porté à la magie de Noël, de nombreuses possibilités créatives s’offrent à eux. Nous avons exploré les recoins du Web pour concocter une liste des meilleures alternatives au sapin de Noël:

  1. L’arbre de Noël en bois. Cette solution a plusieurs variantes. Celle du sapin de Noël construit à partir d’une vieille palette en bois est particulièrement réussie: on peint d’une peinture blanche un sapin à l’aide d’un pinceau ou d’une bombe.. On plante ensuite des clous sur la palette, pour y accrocher à sa guise des boules de Noël, des friandises, etc. Cet arbre est à la fois beau et personnalisé. Il peut aussi déjà servir de calendrier de l’Avent.
  2. L’arbre de Noël sous forme de mobile. La meilleure façon de suspendre le sapin mobile est d’utiliser une grille ronde et de fines chaînes de longueur équivalente, attachées à un mousqueton. Oui, après il faut trouver un moyen d’attacher le mousqueton au plafond. Le sapin mobile en tant que tel peut être orné selon ses envies avec de la ficelle ou du fil, ou encore avec des décorations de Noël classiques ou fantaisistes. Si tu souhaites que ton sapin mobile ait la forme d’un sapin, il te suffit d’accrocher les premières (petites) boules de Noël aux fils les plus courts au milieu de la grille, puis de progresser vers le bas en prenant des fils toujours plus longs et en te rapprochant du bord de la grille.
  3. Les arbres de Noël dessinés à même le mur avec du scotch sont aussi très cool. Pour cela, tu trouveras de jolis rouleaux de scotch imprimés aux couleurs de Noël. Rapide, simple à réaliser et tout de même créatif.
  4. Ou alors, pourquoi pas un arbre de Noël à la manière d’un arbre de Pâques? Ramasse des rameaux, dispose-les dans un vase et accroches-y tes décorations de Noël préférées. Tu préfères opter pour la version deluxe en peignant les rameaux? Blanc, rouge ou peut-être gris? En fonction des décorations utilisées, cette création peut réellement en mettre plein les yeux. Une solution peu coûteuse pour ramener un peu de nature chez soi, même si ce n’est pas un arbre.
  5. Et dans le genre alternatives minimalistes: procure-toi un grand tableau noir au rayon enfant ou bricolage, ainsi que des craies. Et c’est parti: toute la famille peut faire appel à son imagination pour dessiner l’arbre de ses rêves. Rapidement mis en place puis rangé, garanti sans épines sur le sol! Pas de crises de nerfs mais simplement une ambiance festive et créative.

L’arbre sous forme mobile et en scotch sont de très bonnes idées pour ceux qui ont peu de place dans leur appartement.

Un véritable arbre de Noël, mais écolo

D’accord, mais que faire si l’on ne peut abandonner l’idée d’un véritable sapin et de sa bonne odeur de résine? Les vrais sapins peuvent aussi constituer une solution écologique, à condition qu’ils soient cultivés en Suisse et si possible dans la région.

Les agriculteurs suisses font moins usage d’herbicides, de pesticides, de fongicides ou encore d’engrais, et les distances de transports sont plus courtes. Comme pour tout autre produit, il vaut mieux se tourner vers des producteurs locaux ou vers des arbres labellisés (Bourgeon ou FSC par exemple). Désormais, ils est également possible de louer un sapin le temps des fêtes, avant qu’il ne soit replanté. Nous pouvons donc tout de même entonner avec joie la fameuse chanson «Mon beau sapin!» car, lorsque l’on se donne un peu de mal, il peut toujours nous plaire et nous enchanter.