Prévoyance: Conseils pour votre planification financière avec la propriété immobilière

Les terrains à bâtir et les biens immobiliers sont relativement chers en Suisse. Pour que vos quatre murs ne deviennent pas un piège à coûts plus tard, vous avez besoin de deux choses: une planification financière intelligente et une bonne prévoyance – pour que vous puissiez profiter de la vie à chaque âge sans souci.

 

Une propriété immobilière motive à économiser de l’argent. Pour réaliser leur rêve de vie, de nombreuses personnes épargnent déjà à un jeune âge. De nombreux propriétaires de maisons et d’appartements investissent leur épargne ou une partie de leur avoir de prévoyance dans leur propre logement.

Mais récemment, les scénarios négatifs se sont multipliés: les rentes de vieillesse sont-elles suffisantes pour maintenir le niveau de vie antérieur à 70 ou 75 ans? Les premier et deuxième piliers sont-ils aussi sûrs comme les politiciens nous l’ont promis? La presse a déjà publié quelques articles avec le thème «la génération trompée» – faisant allusion aux tranches d’âge qui prendront leur retraite dans cinq à dix ans. Vous allez devoir probablement vous serrer la ceinture.

Crédit aux retraités

Les banques considèrent-ils les retraités solvables à partir de 65 ans et plus ou l’accession à la propriété est-elle soudainement considérée comme un «gros risque»? Depuis que les exigences en matière d’hypothèques et de viabilité financière ont augmenté, des questions cruciales se posent. Il n’est pas rare que les propriétaires âgés se retrouvent dans la constellation suivante: une grande partie de leurs économies, souvent aussi les dons et héritages, sont immobilisés dans leur propriété.

Si les personnes âgées veulent vivre comme avant, les rentes de vieillesse seront bientôt épuisées. Sur le papier, ces propriétaires sont riches. Si le bien immobilier est bien entretenu, sa valeur est susceptible d’avoir augmenté ces dernières années. Mais une propriété qu’ils habitent eux-mêmes ne génère ni des liquidités, revenus, ou dividendes. Le dilemme: «Millionnaire et à court d’argent». Le capital d’une propriété immobilière ne peut malheureusement pas être liquéfié.

Conseils pour votre planification financière

  • Définissez vos objectifs personnels: l’objectif d’épargne vise à accéder à la propriété immobilière? À assurer sa propre demeure pendant la vieillesse ? À réduire la charge de travail ou à prendre la retraite anticipée? À économiser en vue de fonder une famille? Analysez votre situation actuelle: incroyable, mais vrai: beaucoup de gens ne tiennent pas un compte exact de leurs revenus et dépenses actuels. Cependant, c’est d’une grande importance, par exemple pour déterminer les futurs coûts de logement ou la viabilité financière de vos souhaits en matière de logement.
  • Projection et extrapolation dans le futur: y a-t-il des trous dans votre budget? Ou disposez-vous de la marge de manœuvre financière nécessaire pour définir de nouveaux objectifs d’économies? Qu’en est-il de votre salaire et de votre carrière professionnelle au fil des prochaines années?
  • D’autant plus qu’en tant que propriétaire d’une maison, la protection contre les risques est très importante. Une famille dans sa propre maison est généralement fortement dépendante du revenu d’un seul partenaire. Contrôlez l’étendue de la couverture d’assurance (caisse de pension, assurance accidents obligatoire) en cas de maladie ou d’invalidité. Afin de clarifier les risques, il vaut mieux de prendre aussi en compte les conséquences d’un accident vasculaire cérébral grave (invalidité permanente, décès). En tant que propriétaire, vous êtes en outre bien conseillé de procéder à une analyse approfondie de votre future pension et, le cas échéant, de souscrire une assurance complémentaire (police de risque, assurance perte de gain).
  • À plus long terme, bien entendu, les plans élaborés et les objectifs fixés doivent être revus périodiquement. Vos finances sont-elles équilibrées au cours des prochaines années? Des investissements plus importants et imprévus pourraient-ils être nécessaires par la suite en rapport avec la propriété du bien (par exemple, des rénovations majeures)? Disposez-vous des ressources financières nécessaires?

 

La planification financière et la prévoyance doivent être adaptées aux différentes étapes de la vie. À 25 ou 30 ans, beaucoup de gens ne pensent pas encore à leur pension. Vous avez des objectifs et rêves de vie complètement différents que vos parents – peut-être un séjour à l’étranger ou pour apprendre une langue étrangère? Les étapes suivantes comprennent la fondation d’une famille, l’avancement professionnel ou l’achat d’une maison ou d’un appartement en PPE. À ce stade, l’accent est mis sur une bonne planification financière et sur la sécurité financière du partenaire ou de la famille.

L’argent est-il suffisant dans la vieillesse?

Dans les phases ultérieures de la vie, la planification de la retraite figure à l’ordre du jour, ainsi que, si nécessaire, la planification de la succession dans votre propre entreprise et la planification successorale. Aujourd’hui, il faut souvent faire face au fait désagréable de la diminution des pensions. Les experts en prévoyance recommandent d’effectuer le calcul à partir de 55 ans: les revenus futurs ou les rentes de vieillesse peuvent alors être estimés sur le relevé de prévoyance et à l’aide d’une projection de rente pour l’AVS. Afin de vous protéger des mauvaises surprises, cette planification précoce en vaut la peine. Parce que si des écarts financiers se creusent à ce moment, il est encore temps d’y remédier.

Vous ne pouvez jamais exclure non plus la possibilité que le financement d’une grande maison à l’âge de 65 ans pourrait devenir serré. Mais il y a généralement plus de solutions possibles qu’on ne le pense d’abord: des remboursements de prêts plus élevés sont peut-être possibles et permettent de rétablir l’équilibre financier. Vous pouvez utiliser des instruments de prévoyance fiscalement avantageux (versements dans le pilier 3a et, si possible, rachats dans votre caisse de pension). De plus, l’importance de la stratégie hypothécaire et d’amortissement ne peut guère être surestimée. Les frais d’intérêts courants en dépendent, mais aussi un certain «coussin de sécurité» si la dette se situe dans la bonne fourchette à long terme.

Restez flexible

Beaucoup de gens optent maintenant volontairement pour la réduction: ils vendent la grande maison avec terrain et jardin et emménagent dans un appartement en PPE confortable et adapté à leur âge. Conclusion: si vous prenez en main la planification financière et de votre vie à temps, vous n’aurez pas soucis à vous faire. Et vous aurez beaucoup plus de liberté de mener votre vie comme bon vous semble!