Smart living à tout âge: modèles de logement alternatifs pour seniors modernes

La proportion de personnes plus âgées ne cesse d’augmenter en Suisse: d’ici 2020, une personne sur cinq aura plus de 65 ans, et même une sur quatre en 2030. Quelque 700’000 personnes auront alors 80 ans ou plus. Comment ces personnes passeront-elles leur dernière tranche de vie, vivront-elles seules ou seront-elles intégrées au sein d’un réseau social, comment seront-elles soignées et prises en charge, autant de défis centraux pour une société vieillissante.

Nouvelles exigences, nouveaux besoins en matière de logement

De nos jours, on vieillit différemment et les seniors d’aujourd’hui souhaitent conserver leur indépendance le plus longtemps possible, dans leur maison ou leur appartement. C’est ainsi qu’actuellement, 90% des plus de 65 ans vivent encore chez eux en Suisse. Les exigences à l’égard du logement changent pourtant avec l’âge, notamment parce qu’on reste davantage chez soi lorsque la mobilité décline. La phase de vie, le degré de dépendance, les possibilités financières, les habitudes passées ainsi que l’intégration au sein d’un réseau social entraînent des besoins différents en matière de logement. L’aménagement de la maison ou de l’appartement, sa situation ainsi que la sécurité du logement prennent de plus en plus d’importance, des modèles de logement alternatifs associés aux moyens de communication modernes sont plus demandés que jamais.

De la colocation entre seniors à l’EMS

En plus des possibilités bien connues telles que rester chez soi, vivre dans un appartement avec prestations de services ou de soins, maison de retraite et institution médicalisée, il existe aussi des formes d’habitat alternatives, modernes, comme par exemple:

  • Les logements collectifs de type clusters: Chaque occupant a son propre petit appartement avec cuisine et salle de bain individuelles. Cette forme de vie pourrait être résumée par «rapports de bon voisinage et sphère privée».
  • La colocation: Plusieurs personnes partagent un appartement ou une maison (maison individuelle, villa, etc.) et chacun dispose d’une ou deux chambres pour son usage propre, alors que la cuisine et le séjour sont à la disposition de tous les occupants. En fonction du type d’appartement, la salle de bain est également partagée.
  • Habiter/aider: Dans ce concept, des seniors mettent une partie de leur espace à la disposition de personnes plus jeunes, avec une particularité: le loyer n’est pas payé sous forme d’argent, mais par diverses aides apportées à la personne âgée.

Actuellement en Suisse, un demi-million de personnes âgées sont au bénéfice d’une aide pour rester dans leur logement alors qu’elles ne sont que 137’000 à vivre dans une maison de retraite ou un établissement médicalisé. Si les nouvelles formes d’habitat ne sont pas encore très connues ni très répandues, elles sont de mieux en mieux acceptées et gagnent donc sans cesse en importance.

Absence d’obstacles: y penser à temps

L’un des aspects majeurs en matière de logements pour aînés réside dans la conception d’un environnement sans obstacles, afin que la personne âgée puisse conserver son indépendance et son autodétermination le plus longtemps possible. L’appartement devrait en outre être équipé d’un éclairage approprié, permettre de se déplacer avec un déambulateur, posséder plutôt une douche qu’une baignoire et présenter des poignées à des endroits stratégiques.

Dans le cadre des nouvelles constructions ou de transformations, il faudrait d’ores et déjà veiller à ce que les logements soient adaptés aux nouveaux besoins de personnes plus âgées. Depuis 2009, la norme SIA 500 « Constructions sans obstacles » précise les critères à prendre en compte au moment de la construction ou d’une transformation:

  • absence de marches depuis la rue/le trottoir pour accéder à la porte d’entrée
  • ascenseur: portes de min. 80 cm de large, cabine largeur 1.10m et profondeur 1.40m
  • pas de différences de niveau dans l’appartement
  • largeur du couloir d’au moins 1.20m
  • largeur des portes d’au moins 80 cm
  • dimension minimale de la salle de bain: 1.70 m x 2.20 m

Ces critères peuvent également être utiles quand on cherche un appartement.

 

Sources et liens vers des informations utiles et complémentaires:

Smart living, une nouvelle philosophie de vie

Dans les mois qui viennent, nous aborderons régulièrement différents aspects liés aux espaces de vie et d’habitation «intelligents». Aidez-nous à réaliser cette nouvelle série d’articles et faites-nous savoir si vous pratiquez d’ores et déjà de tels modes de vie et de logement, quels concepts vous avez déjà intériorisés ou prévoyez d’appliquer prochainement, quelles sont très personnellement vos visions d’avenir, à quelles attentes et exigences votre maison du futur devra répondre!

Déjà parus dans cette série d’articles «Mégatendance, le smart living»: